Notre philosophie d'intervention

LA PERSONNE DANS TOUTES SES DIMENSIONS

Nous considérons l’hébergement non pas comme une fin en soi, mais plutôt comme une continuité entre le passé et le présent qui permettra à la personne hébergée de vivre une nouvelle étape de sa vie. En ce sens, nous devons contribuer à l’adaptation graduelle de l’individu à de nouveaux rôles qui maintiendront une image positive de soi.

Fondée sur une vision de l’âge adulte et de la vieillesse comme des étapes de la vie et non comme une maladie, la personne adulte et âgée est perçue comme un individu qui poursuit sa croissance selon un processus dynamique, en étant accompagné dans son cheminement par des intervenants qui le respectent dans ses droits fondamentaux et le considèrent comme un citoyen à part entière. Quand le mot guérir n’a plus de sens, la vie n’est pas pour autant terminée ou insensée.

L’approche globale de type biopsychosocial sur laquelle s’appuie notre philosophie d’intervention considère la personne dans son ensemble, interreliant les dimensions physique, psychologique et sociale. Les administrateurs, les gestionnaires et le personnel s’engagent à améliorer de façon continue la qualité de vie et les services du Centre d’hébergement. Pour ce faire, ils mettent tout en œuvre pour :

  • Préserver l’identité et l’estime de soi de la personne;
  • Assurer son confort et sa sécurité;
  • L’aider à maintenir des liens significatifs;
  • Promouvoir sa liberté d’expression, d’action et d’implication;
  • Respecter ses goûts et ses préférences;
  • Offrir des services de qualité que requiert sa condition;
  • Favoriser une collaboration ouverte où les points de vue de chacun sont recherchés.

Conséquemment, les intervenants du Centre d’hébergement doivent :

  • Reconnaître la capacité du libre choix du résident et de sa famille afin qu’il puisse continuer à exercer un contrôle sur les aspects importants de sa vie personnelle et ce, malgré les handicaps liés à sa perte d’autonomie et des contraintes institutionnelles;
  • Privilégier la stimulation, l’amélioration et le maintien de l’autonomie et de l’indépendance du résident;
  • Aborder les résidents avec respect, comme des individus différents les uns des autres afin qu’ils conservent leur dignité et maintiennent leurs capacités;
  • Permettre aux résidents d’avoir du temps pour faire ce qu’ils désirent sans être dérangés;
  • Assurer un ensemble d’activités qui visent à améliorer la qualité de vie des résidents et à favoriser leur intégration sociale;
  • Permettre aux résidents de vivre dans un environnement sécuritaire;
  • Prévoir des mécanismes permettant de consulter les résidents, de faire valoir leurs intérêts et d’exprimer leur insatisfaction sans craintes de représailles.